25 mai 2024
Un gendarme embarque un cône

Réponse a l’article de Mr Foucher

A la lecture de l’article de Mr Foucher je ne peux m’empêcher de lui apporter une réponse. L’article est disponible dans son intégralité ici.

 

Vous êtes engagé dans la police, dans la gendarmerie, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous avez fait ce choix ? Quelle est la vraie raison, la vraie motivation derrière votre décision ?

Bon déjà cela part mal. Le postulat de départ c’est quoi? Vous pensez sérieusement qu’un flic ou un gendarme n’a pas fait le point sur ses motivations avant d’embrasser cette carrière ?
Est-ce que vous avez choisi d’être policier ou gendarme par amour de la Patrie, pour défendre les citoyens contre l’injustice et la violence, pour faire respecter les valeurs de notre pays, la Liberté, l’Egalité, la Fraternité ? Ou bien était-ce parce que c’était un moyen commode de trouver du travail, d’avoir la sécurité d’un emploi garanti, d’obtenir facilement un crédit pour changer de voiture de temps en temps, ou pour acheter ou construire votre maison ?
Sur le moyen commode de trouver un travail, je pense sincèrement qu’il y a plus simple. Je m’explique: un concours d’entrée avec 400 places pour 10 à 20 000 candidats, 2 ans d’attentes avant l’entrée en école, 1 an d’école à 1100€, je pense que vous conviendrez qu’il y a plus simple non???
Sur la sécurité de l’emploi, il est vrai qu’il n’y a pas de risque  » économique  » lié à ce métier, mais d’autres risques sont eux bien présents: la révocation en cas de faute professionnelle, l’accidentologie supérieure à la moyenne, le taux de suicide…
Enfin pour obtenir un crédit, soyons sérieux 2mn, vous pensez réellement que quelqu’un va devenir flic pour obtenir un crédit???
Vous avez choisi d’être policier ou gendarme pour profiter des avantages de la fonction publique et du système financier en place, c’est très bien, c’est humain, mais en faisant cela, vous êtes aussi devenus les victimes du système inégalitaire et frauduleux que nous dénonçons. 
Oui, il y a des avantages a être fonctionnaire d’état et heureusement. Il y a aussi énormément d’inconvénients. Allez voir du côté  Code de déontologie par exemple. Maintenant, profiter du système financier en place, elle est bien bonne celle-ci! Si travailler pour la collectivité c’est se mettre au service d’un système financier, que dois-je penser de la profession d’artiste dont les revenus proviennent en grande partie de la publicité?
Pourquoi ? Parce que sans le savoir, en exécutant maintenant les ordres qui vous sont donnés et en vous réfugiant derrière les décisions de vos supérieurs, vous faites le jeu d’une immense injustice ! Vos supérieurs eux-mêmes ne sont que les pions du pouvoir en place de la finance, de la richesse et de la violence guerrière, eux aussi exécutent les ordres, eux aussi obéissent. Et ces ordres qu’ils reçoivent « d’en haut » sont destinés, non pas à protéger le peuple français, mais à étouffer ses légitimes revendications, à réduire à néant sa parole, à confisquer les faibles moyens dont il dispose pour exprimer les injustices dont il est victime. Et le peuple français, c’est vous !
Vous devez comprendre qu’en exécutant les ordres, vous ne défendez pas les valeurs de la France, mais au contraire, vous participez vous-mêmes à l’immoralité d’un système en place, vous l’autorisez, vous le défendez ! Vous défendez le système du crédit, qui autorise les banquiers à prêter de l’argent qu’ils n’ont pas, et à encaisser des intérêts sur de l’argent qu’ils ont créé de toutes pièces ! Vous défendez l’exploitation de tous au profit de quelques-uns !
Vous disposez pourtant d’un droit immense celui de voter. Ça tombe bien, l’année prochaine est une année d’élection. Ensuite, le droit de manifester est un droit encadré et heureusement. Si celui-ci vous déplait, faites élire une représentation nationale qui le changera. Le droit de manifester ne doit pas être confondu avec celui d’occuper illégalement l’espace public.
Renseignez-vous ! Le crédit que vous avez obtenu pour acheter votre maison ou votre voiture, il ne vient de nulle part ! Personne n’a vu son compte en banque diminuer quand vous êtes sorti de la banque avec votre prêt ! Renseignez-vous ! Grâce au système des réserves fractionnaires, les banques peuvent prêter 10 fois plus d’argent qu’elles n’en ont en caisse. Et sur cet argent qu’elles ont créé de toutes pièces, elles touchent pendant 20 ans des intérêts ! C’est du vent qu’on vous prête ! Pas étonnant que le pouvoir financier domine la planète !
Ce système frauduleux permet au système bancaire, allié à la force publique des gouvernements et aux politiciens, de s’enrichir indéfiniment en obligeant chacun de nous à payer deux fois tout ce que nous achetons. Une fois pour les ouvriers qui l’ont fabriqué, et une deuxième fois pour la banque. C’est ce système frauduleux qui nous oblige tous à courir après l’argent, à nous battre et à nous diviser, car il n’y a jamais assez d’argent pour tout le monde, puisqu’il s’en échappe toujours vers les banques, vers le haut de la pyramide, vers les détenteurs et les créateurs de cette immense vente à la boule de neige nationale et mondiale. Nous sommes tous victimes de ce Monopoly truqué, et vous le défendez ! Nous sommes tous victimes d’un système qui repose sur une règle du jeu malhonnête, et vous le défendez ! Ce n’est pas votre rôle !
C’est tout de même simpliste comme raisonnement. Néanmoins, je ne peux qu’être d’accord avec vous sur les failles béantes de ce système. Je pense d’ailleurs que tôt ou tard il va exploser en vol. Nous sommes effectivement tous victimes de ce système, les flics en premiers parce que tous les jours nous faisons face aux ravages de celui-ci: chômage, paupérisation de la société… Ce n’est pas pour ça que nous le défendons, on essaye juste de maintenir les institutions de notre nation en place…

Vous ne pourrez pas dire, « Je ne faisais qu’obéir aux ordres ». Vous n’en aurez pas le droit ! Car vous savez maintenant que vous obéissiez à un système immoral qui ne faisait qu’enrichir indéfiniment quelques-uns au mépris de tous, qui ne faisait que créer injustice, inégalité, violence et division, exactement le contraire des valeurs que vous étiez supposé défendre ! Vous savez maintenant que les ordres que vous receviez ne défendaient pas les valeurs de la République, les valeurs de la France, mais celles du pouvoir en place, de la classe dominante des financiers et des politiciens complices, et que, ces ordres, votre devoir était de refuser de les exécuter, fût-ce au péril de votre vie 

Le jour où je recevrai un ordre illégal, je le refuserai. C’est aussi simple que cela.

Défendez-vous, défendez-nous, comprenez, réagissez, réfléchissez
C’est ce que je fais chaque jour…
Tout comme vous, je suis indigné chaque jour un peu plus.
Indigné par une société qui devient de plus en plus individualiste, violente, profiteuse envers les plus faibles (femmes, enfants). 
Indigné par une justice qui laisse libres des centaines de délinquants, des peines non exécutées par milliers…
Indigné par une société qui hait les citoyens qui la protègent.
Indigné par une société qui sponsorise des associations de défense des délinquants.

Vous voyez, tout comme vous je suis moi aussi un indigné. Alors à bientôt dans une prochaine manifestation ?
Un Indigné
6 novembre 2011

25 réflexions sur « Réponse a l’article de Mr Foucher »

  1. Merci pour votre réponse et pour vos arguments, que je comprends et respecte tout à fait.
    Si je peux me permettre, juste un point important sur lequel j'aimerais vous répondre : le Code de déontologie que vous citez ne pourra pas être considéré, du point de vue du citoyen, comme un inconvénient.
    C'est au contraire la seule garantie que l'action de la force publique reste humaine, éthique, et s'exerce dans le respect de soi-même et d'autrui, et que, pour en reprendre l'article 7, « placé au service du public, le fonctionnaire de police se comporte envers celui-ci d'une manière exemplaire. »
    Je comprends que pour accomplir certaines missions violentes ou répressives, comme celles qui vous sont parfois confiées sur certaines manifestations, le respect de ce Code puisse vous mettre en porte-à-faux avec les résultats exigés.
    Raison de plus pour le respecter me semble-t-il. Entre réussir une mission et respecter le Code, le choix ne doit pas toujours être facile…

    En tous cas, merci de votre indignation.
    Je suis très heureux que vous soyez d'accord sur l'essentiel : Nous sommes tous victimes de ce système, de ses « failles béantes » et de ses ravages.
    Le raisonnement présenté, vous n'avez pas tort, est certes simplifié, et c'est tout à fait volontaire. En effet, la même chose, expliquée par un économiste ou un politicien serait totalement incompréhensible ! Et il est grand temps de comprendre !
    La simplification permet à tout un chacun de saisir l'essentiel, à savoir que c'est le caractère fondamentalement immoral d'un système monétaire vicié qui est à la source de la violence et de l'individualisme qui ronge nos sociétés et qui nous indigne tous autant que nous sommes. Ce n'est qu'en éclairant ce système et en le comprenant qu'il deviendra injustifiable, même pour ceux qui en profitent.
    Bien à vous, et… à bientôt dans une prochaine manifestation !
    GF

  2. Sur le code de déontologie je pense que j'ai mal exprimé mon propos. Je faisais référence en particulier à l'art 11 qui évoque le devoir de réserve. Article très souvent utilisé par l'administration pour muselé les fonctionnaires.

    J'ai de la sympathie pour ce mouvement qui me parait moins politisé que nombre de ses prédécesseurs.

  3. Bonjour,

    Merci à Clark17 et Gérard Foucher. Il est extrêmement important que l'échange persiste entre les CRS et les citoyens. Soyons unis.
    Merci à vous!!!!

  4. Bonjour et merci infiniment pour cette discussion qui dit bien a quel point la preservation des institutions et d'une justice saine anime beaucoup d'entre nous.
    La loi doit etre respectee par tous et la police doit être un modele de respect de celle-ci.
    Ce qui n'est malheureusement pas le cas trop souvent.
    Pour ne citer qu'un exemple recent:t le vol de cartons et de pancartes est hors la loi si je ne m'abuse ? La liberté d'expression faisant partie de notre constitution, afficher son opinion n'est pas un delit.
    Je precise ici ma question: Quel est le droit de reserve d'un CRS ou d'un gendarme dans ce cas ?
    A-il déontologiquement le droit de refuser l'ordre d'arracher une tente, un carton ou un sandwitch a un citoyen ? (qu'il soit seul ou en groupe)
    Pouvez-vous detailler le commentaire que vous faites a propos de l'article 11 du code ?
    En quoi est-il utilisé pour museler les fonctionnaires par exemple ?
    Quelles sont les ordres qu'un agent peut deontologiquement refuser ?
    Merci pour cet echange, il nous aide a prendre meilleure connaissance des pressions internes qui poussent certains agents de l'etat a ne pas respecter la constitution.
    Bien cordialement,
    une indignée

  5. Anonyme, je vais tenter de vous répondre. La loi doit effectivement être respectée par tous, police comprise. C'est le cas dans 99% du temps. Maintenant comme partout certains ne la respectent pas et tant que des humains (et pas des robots) font ce métier, il en sera ainsi. J'en profite d'ailleurs pour ajouter que l'on possède la police qu'on mérite, et quand on voit comment se comporte nos élites, ce n’est pas étonnant de voir des comportements limites dans les échelons inférieurs…

    Maintenant, vous me parlez du vol de pancartes et autre moyen d'expression. Je vais tenter d'être rapide, c'est un sujet vaste, flou et complexe. Dans votre cas, il s'agit de police administrative et non judiciaire. Je m'explique. En vous rassemblant sous la forme d'un attroupement sur le parvis de la défense, vous troublez l'ordre public. Il ne s'agit plus manifestation autorisée. Vous relevez donc de la police administrative mise en oeuvre par le préfet des hauts de seine qui fait appel au CRS, gendarmes mobiles dans votre cas, ou autres forces pour mettre fin à ce trouble. Mettre fin au trouble l'autorise à faire appel à de nombreux moyens comme les injonctions, l'utilisation de moyens non léthaux et même léthaux si les circonstances l'ordonnent… En gros, le préfet profite de moyen très large pour faire cesser le trouble. La saisie de matériel servant au trouble en fait partie.

    En ce qui concerne la déontologie, un fonctionnaire DOIT refuser un ordre qu'il sait illégal. Maintenant encore faut-il savoir que l'ordre est illégal.

    Sur l'article 11 du code de déontologie qui évoque le devoir de réserve, je vous laisse voir ce lien par exemple (je ne connais pas le fond de l'affaire, c'est pour l'exemple) et philippe pichon aussi. On ne peut pas évoquer publiquement ce qui se passe à l'intérieur de la police…

  6. Une question naïve : en quoi un rassemblement pacifique, même s'il campe, trouble l'ordre public ?

    Ne pensez-vous pas qu'il y a d'autres choses plus utiles à gérer ?

    Merci d'avance de vos réponses.

  7. Votre rassemblement pacifique, s'il campe, occupe l'espace public de manière illicite. Pourquoi refuser aux sans-abris alors de camper en plein milieu du parvis? Pourquoi ne pas laisser ensuite des caravanes s'implanter n'importe où (gens du voyage)?

    Maintenant d'autres choses plus utiles c'est une certitude! Par exemple, combattre réellement le trafic de stup dans les citées…

    D'une manière plus large, que le fonctionnaire trouve cela utile ou pas n'est pas le problème. Le fonctionnaire ne fait que mettre en pratique des lois & règlements édictés par la représentation nationale et c'est la son unique mission. Si ces règlements ne vous conviennent pas, il suffit d'en changer en 2012.

    Je vous donne un exemple stupide, un policier qui laisse délibérément des sympathisants d'extrême droite insulter un citoyen d'origine Magrébine parce qu'il est lui même sympathisant, quel va être votre réaction?

  8. Un policier doit faire passer la loi avant ses idées politiques, certes, mais ne doit-il pas aussi un minimum réfléchir à la loi qu'il est en train d'appliquer ?

    Dans l'ensemble le principe de ne pas autoriser des sans-abris et des gens du voyage à s'installer où bon leur semble est accepté par la population (bien que de nombreux cas puissent franchement être sujet à discussion…).
    Mais il y a une différence fondamentale avec un mouvement de protestation ! Ils ne viennent pas là juste pour dormir et les comparer à ceux qui viennent simplement dormir est inadapté. Dire que le résultat revient au même c'est dédaigner totalement leur motivation, ce qui peut être considéré comme insultant finalement.

    Que signifie exactement l'expression « l'ordre public » ?! Pas simple à définir…

    Encore une fois en quoi ce prétendu « désordre public » pacifique nuit à la société ?

    A la limite même la question [en quoi le « désordre public » causé par l'installation de SDF ou de gens du voyage n'importe où nuit à la société ?] est intéressante à creuser. (à condition qu'ils ne fassent que dormir sans aucune autre forme de nuisance)

    N'est-ce pas saugrenu de dire : « je fais partie des forces de l'ordre et mon job c'est d'empêcher des gens de camper devant La Défense » ?

  9. Il est réconfortant de voir que des policiers se posent des questions, et ont de la sympathie pour le mouvement des indignés. Mais ils n'en sont pas rous là, hélas ! J'en veux pour preuve le livre IMPORTANT de Didier FASSIN « La force de l'Ordre » Une anthropologie de la police des quartiers.
    Il y est question, je cite la 4ème de couverture, de : « désouvrement et l'ennui des patrouilles, la pression du chiffre et les doutes sur le métier, les formes invisibles de violence et les manifestations méconnues des discriminations. Inscrivant ces pratiques policières dans les politiques qui les rendent possibles (Didier FASSIN) montre qu'elles visent moins à protéger l'ordre public qu'un certain ordre social. » Ca invite à méditer et à s'indigner, croyez moi !

  10. A Arna:

    Il y a 20 ans on laissait beaucoup de latitude au fonctionnaire de police pour mettre en oeuvre une répression adaptée aux besoins et aux pratiques du territoire concerné. À l'époque, on souhaitait une « police moderne ». Aujourd'hui, on se retrouve avec une police psychorigide froide et sans caractère. On ne peut pas tout avoir…

    Sur l'occupation, ce n'est pas à moi de déterminer si c'est juste ou non, et je ne dédaigne pas leur motivation. Je vais me fendre d'un billet sur le sujet c'est difficile à expliquer en quelques mots.

    L'ordre et le désordre publics sont effectivement des concepts très larges et très flous. C'est là toute la difficulté pour les préfets qui ne font pas toujours un métier facile.

    Sur l'installation des SDF ou gens du voyage, poser vous juste la question de savoir pourquoi le législateur a légiféré là-dessus…

    Et non ce n'est pas saugrenu de dire QU'UNE PARTIE de mon travail c'est d'empêcher les gens de camper. Cela pourrait aussi être la rue juste devant chez vous. Un attroupement quelconque génère forcément des nuisances plus ou moins grandes.

  11. Pour anonyme:

    Je n'ai pas lu ce livre de Didier Fassin. Je le rajoute à ma playlist, il me parait intéressant.

    Ma sympathie pour le mouvement c'est justement parce qu'il me parait apolitique. Je suis moi aussi indigné par ce que je vois tous les jours, mais pas forcément par les mêmes choses…

    Quant à protéger l'ordre social, honnêtement on a déjà beaucoup de mal à maintenir un semblant de justice dans énormément d'endroits alors l'ordre social…

  12. Bonjour et merci pour cette réponse qui montre simplement que le dialogue n'est pas fermé. Ce qui est tout de même extrêmement positif. Je comprend votre position.

  13. Intéressante discussion, mais juste un petit truc qui m'a franchement incommodée…
    Vous êtes « indigné par une société qui devient de plus en plus individualiste, violente, profiteuse envers les plus faibles (femmes, enfants). »
    Très chevaleresque certes, mais je ne me sens pas comme appartenant à la catégorie des citoyens les plus faibles… Un peu archaique comme vision des femmes, non…?
    Dans le cadre de cette discussion les distinctions entre les citoyens ne doivent pas se faire sur le sexe, la couleur de peau, la religion ou les orientations sexuelles, mais plutôt sur les questions matérielles: ceux qui ont besoin d'un coup de main pour vivre décemment et les autres, ceux qui se débrouillent.
    Je suis une femme seule de 29 ans. Et je me débrouille. Pas besoin d'un chevalier.
    Merci quand même.
    😉

  14. Très intéressante discussion… il y a juste une chose qui m'interpelle cependant qui n'est pas de l'ordre de l'utilité mais de la façon de faire… pour agir face a des personnes qui ne vous menacent en rien.. se contentant de tenir fermement des tentes en restant assises.. ne pensez vous pas qu'il y a peut être également une façon de faire disons moins brutale que de frapper ? le respect des ordres et des lois n'implique pas forcément la violence ! Le principe de répliquer proportionnellement à l'attaque ne s'appliquerait il pas dans ce cas ? 😉

  15. « Vous disposez pourtant d'un droit immense celui de voter. »

    Certes, mais voter pour qui? voter pour quoi? Car c'est bien là que le bât blesse : les gens qu'on nous propose n'ont plus aucun lien avec le peuple et sa vie quotidienne!
    Tous ceux qui se présentent aux élections, de quelque bord qu'ils soient, à quand remonte la dernière fois qu'ils ont pris le métro ou le train à 6h30 du mat pour se rendre au boulot? Et la dernière fois qu'ils ont poussé leur caddy dans les allées bondées d'un supermarché pour acheter de quoi nourrir leur foyer pour une nouvelle semaine? Ou simplement repassé leur chemise ou passé l'aspirateur dans le salon? L'ont-ils seulement fait une fois dans leur vie?

    Si encore les élections étaient ouvertes, sans candidat ni campagne électorale, nous laissant voter pour qui bon nous semble quitte à faire autant de tours qu'il en faut pour ne garder qu'une personne, pourquoi pas. Mais voter pour des gens déconnectée de la réalité quotidienne, NON MERCI!

  16. A Za:
    Pour les femmes et enfants, j'aurais pu en rajouter d'autres, c'est sur. Ce sont juste les exemples les plus criants qui me viennent en tête. Concernant la vision des femmes non ce n'est pas du tout archaïque, c'est juste que dans certaines contrées de notre belle France il ne fait pas bon être une femme. Allez vous promener a 2h du matin a la goute d'or, vous m'en direz des nouvelles. Prenez le temps de discuter avec les habitantes du quartier des musiciens aux Mureaux et elles vous expliqueront comment leur quotidien est un enfer… Gente demoiselle, venez donc faire un tour sur mon cheval avec moi, je vais vous montrer 😉

    Plus sérieusement, il existe une violence spécifique faite aux femmes.

    A Anonyme:
    Quoi faire alors? Demander poliment toute la nuit? Encore une fois, je ne discute pas le fond que je peux comprendre, maintenant si le préfet dit non aux tentes et que vous en montez quand même, c'est logique qu'il y ait une réponse. Le principe de répliquer proportionnellement à l'attaque s'applique pour la légitime défense. Ici ce n'est pas le cas, c'est du maintien de l'ordre.

    A Nathalie:
    Alors là, je suis d'accord avec vous. Pourtant n'importe qui peut se présenter! Ou alors voter blanc? Mine de rien, c'est quand même nous qui les mettons en place ces politiciens…

  17. Oui, n'importe qui peut se présenter… En principe ^^
    Parce qu'en fait, c'est une vaste entourloupe : pour pouvoir se présenter, il faut le soutien de 500 maires, et ça, entre le cout des déplacements et les journées sans solde pour démarcher les maires de France et de Navarre (30 départements minimum et maximum 10% issus du même département), ça représente un budget qui dépasse largement mes moyens, les vôtres aussi, probablement, ainsi que ceux de la très grande majorité des citoyens (oserais-je dire plus de 99%?).
    Sans parler ensuite du cout de la com nécessitée par une campagne présidentielle. Hé oui, là autant qu'ailleurs, sinon plus, l'argent supplante la suprématie du peuple.
    Ce n'est pas pour rien qu'on réclame une démocratie réelle et ce que font les indignés sur le parvis de la Défense ainsi que dans beaucoup d'autres villes en France et au travers le monde, c'est la mettre en place à leur niveau, en prenant les décisions par consensus et en refusant de désigner un leader quelque soit son bagout, son niveau d'étude, de vie, sa couleur politique ou quelque autre argument d'autorité qu'on nous sert communément.

    Le vote blanc dites-vous? Il n'est malheureusement pas reconnu en France, enfin plus exactement, pas comptabilisé, ce qui revient au même. Parce que s'il était reconnu, ça fait plusieurs décennies que personne n'aurait élu à la présidence.

    Et pour finir, dire que c'est nous qui mettons en place ces politiciens, c'est se bercer de douces illusions : ceux qui les mettent en place, c'est ceux qui les financent et leur font de la pub à tour de bras. Après, c'est des jeux d'influence et de compromission entre eux qui font que ce sera untel ou untel qui sera présenté à l'approbation de la plèbe, c'est à dire nous.
    Je préfère encore aller encourager telle ou telle équipe de sport, certes, ce n'est pas moi qui ai choisi les joueurs qu'on présente à mes « viva » mais au moins, ils ne causent de tord ni au peuple ni à la nation ni à l'humanité dans son ensemble 😉

  18. A mon sens le meilleur moyen de protester est de faire des petits groupe partout dans toutes la ville. Petits groupes mouvants qui diront leur message sous toutes les formes (droles, silencieuses ou non, théatrales ou avec des distributions de flyers etc etc tout est bien venu et encore plus avec de l'humour). Ainsi CRS n'auront plus besoin de piquer les tentes, les sandwiches et autres…
    Abandonnons les techniques anciennes et utilisons quelque chose de simple et rapide. La présence sera donc permanente, le public ne pourra pas ignorer ! les indignés, occupy, annonymous etc pourront être sur le terrain sans la souffrance. Ceux qui travaillent pourront aussi participer, ainsi que ceux qui n'ont pas la force de rester sur le parvis (il y a ceux qui ont peur aussi). Bref, la french touch peut aussi être là ou on l'attent pas… c'est à dire PARTOUT !! dune

  19. A Nathalie:
    Effectivement, il y a des conditions pour se présenter. Je pense qu'elles mériteraient d'être revues et devenir un peu plus souples (une 100 de signature de maire dans toute la France par exemple). Quand au budget, effectivement il en faut un ne serait ce que pour rassembler les signatures… Mais comment faire autrement? Laisser les inscriptions totalement libres? Il faut bien une « sélection » non pas sur les idées, mais sur le sérieux du candidat. Sinon on se retrouve aux présidentielles avec 15 millions de candidats, ce n'est pas gérable…
    Après sur une démocratie réelle c'est gérable à une petite échelle. Mais comment le faire pour un pays de 60 M d'habitants???
    Sur le vote blanc, effectivement il n'est pas comptabilisé. C'est très frustrant, et cela en devient donc inutile. Il devrait non seulement être comptabilisé, mais s'il atteint 50% des votants annuler l'élection.
    Pour finir ne vous inquiétez pas, je ne me berce pas de douces illusions 😉 J'ai laissé le monde des bisounours chez Maman… Si effectivement les politiques sont tenus par le monde de la finance, il ne tient qu'a nous d'en élire un qui ne le serait pas!

    À Anonyme:
    Manifester par petits groupes est effectivement beaucoup plus efficace pour « emmerder » l'exécutif. Il est beaucoup plus difficile d'encadrer 100 groupes de 10 personnes, qu'un rassemblement de 1000 personnes. Maintenant du point de vue de l'efficacité pour porter un message, c'est plus discutable. C'est la stratégie adoptée par les « blacks-block » au somment de Strasbourg, on connait le résultat…

  20. Haaa, si vous saviez toutes les soirées que j'ai passées avec mon mari à échanger sur ces thèmes et à refaire le monde jusqu'à point d'heure! ^^

    Les points que vous soulignez sont pertinents et mériteraient qu'on en discute longuement. Pas très pratique dans les commentaires d'un blog. L'idéal serait que la prochaine fois que vous prendrez des congés en Bretagne vous fassiez un tour par le port de Vannes un jeudi soir à partir de 18h30, c'est là que se tiennent nos assemblées. Je vous laisse l'adresse de mon blog afin que vous puissiez me prévenir quand vous passerez si vous le souhaitez.

    D'ici là, je vais quand même tenter de vous répondre.
    Déjà sur le vote blanc nous sommes globalement sur la même longueur d'onde. Pour ma part, j'aurais proposé que si personne n'obtient plus de 50% des voix, vote blanc et abstention comprise, l'élection est annulée et on recommence avec de nouveaux candidats.

    Mais en fait, je doute de plus en plus que nous ayons réellement besoin d'un président et de toute sa cohorte de ministres.
    Voici une idée parmi d'autres d'organisation d'une démocratie réelle à l'échelle d'un pays comme la France :
    Pour chaque sujet nécessitant débat et décision, les gens concernés, compétents ou juste intéressés se réunissent soit physiquement quand c'est possible soit par internet ou tout autre moyen de communication adéquat. Ils choisissent parmi eux un rapporteur/coordinateur chargé de la synthèse et de la présentation des débats et solutions pour le sujet concerné. Ils débattent jusqu'à parvenir à une solution qui fasse consensus. La solution retenue est présentée en référendum. Soit elle est acceptée par une forte majorité de la population (75% par exemple?) soit il est demandé aux gens de proposer et d'argumenter des solutions alternatives puis retour aux étapes débat (auquel chacun peut évidement participer), consensus, référendum jusqu'à ce que le quorum soit atteint. Certes, avec cette méthode, nous aurions à participer aux débats et à nous prononcer par la voie des urnes quasiment chaque semaine mais serait-ce un mal? Je ne le pense pas. L'inconvénient majeur que j'y vois, en fait, c'est la longueur de la prise des décisions mais je pense qu'elle serait compensée par l'absence de résistance à l'application de celles-ci.

    Chaleureusement.

  21. Sur le vote blanc nous sommes effectivement sur la même longueur d'onde!

    Concernant les référendum, je suis plutôt d'accord avec vous. Mais c'est chaque jour qu'il faudrait des référendum!!! Il y a trop de sujet à traiter en même temps. Impossible de faire voter avec fois. Même par vote électronique…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.